Réaliser les gestes de premiers secours

 

Malaise, évanouissement, étouffement, brûlure, saignement, électrocution…Autant  d’incidents ou d’accidents qui peuvent survenir à tout moment de la vie.

Apprenez à réaliser les premiers gestes qui sauvent.

Cas d’urgence : l’étouffement

EtouffementUne personne qui s’étouffe se tient la gorge et s’affole mais aucun son ne sort de sa bouche. A ne pas confondre avec une personne qui tousse.  L’objet avalé a emprunté le mauvais conduit. Au lieu de passer dans l’estomac, il obstrue les poumons. Il faut donc agir vite.

Première étape : penchez la personne en avant et portez-lui cinq claques dans le dos, entre les omoplates.

Si cela ne fonctionne pas, passez à la deuxième étape : la méthode d’Heimlich par compression abdominale à répéter jusqu’à ce que l’objet  soit recraché. Pour effectuer ce geste, placez-vous derrière la personne concernée, passez vos bras autour d’elle, localisez son nombril, appuyez votre poing sur l'estomac. Posez votre deuxième main sur la première. Comprimez.

Chez le nourrisson : Comme pour l’adulte, portez cinq claques dans le dos en tenant bébé face vers le sol, en appui sur votre bras.  Si cela ne fonctionne pas, passez à la méthode d’Heimlich  en utilisant deux doigts pour comprimer la zone localisée entre les deux tétons.

L’état d’inconscience

Si le lieu de l’accident présente des dangers pour vous-même, n’intervenez pas. Appelez les secours.

La personne resPlspire

La victime s’est évanouie.

Dans tous les cas (sauf pour l’étouffement), vérifiez les dangers potentiels autour d’elle, tout ce qui pourrait vous donner une indication sur ce qui a pu se produire : un outil électrique en marche, un objet tranchant…Une fois ces dangers éloignés, vérifiez que la victime ne saigne pas. Ensuite, parlez-lui, posez-lui des questions  tout en la secouant.

Si elle ne répond pas, vérifiez sa respiration. Installez-la doucement sur le dos, faites pivoter sa tête en arrière une main sur le front, l’autre sur le menton et ouvrez-lui la bouche. Penchez-vous au-dessus  d’elle, l’oreille vers son visage pour contrôler le passage de l’air, les yeux vers son ventre pour y déceler des mouvements potentiels, signes de respiration. Comptez jusqu’à 10.

 Si elle respire,  mettez-la en position latérale de sécurité (allongée sur le côté) afin d’éviter l’étouffement.                                                                

Lorsqu’il s’agit d’une femme enceinte, tournez-la du côté gauche pour éviter d’écraser le système respiratoire du bébé.

Vérifiez de nouveau sa respiration. Appelez les secours.

RcpLa personne ne respire plus

Si la victime ne respire plus, appelez les secours avant toute intervention. Puis appliquez la réanimation cardio-pulmonaire (RCP) jusqu’à ce qu’ils arrivent. Placez la personne sur le dos. Il s’agit de basculer la tête en arrière et de faire 30 massages cardiaques à deux mains puis 2 insufflations en alternance.

Pour un enfant, il s’agira de démarrer par 5 insufflations  puis d’alterner les gestes suivants en continu : 30 massages à une main et 2 insufflations.

Pour un nourrisson,  il faudra démarrer avec 5 légères insufflations  (nez et bouche) puis  alterner les gestes suivants en continu : 30 massages  (à deux doigts entre les deux tétons) et 2 insufflations.

Si un témoin se trouve avec vous et qu’il a la possibilité d’aller chercher de l’aide, demandez-lui d’aller se procurer un défibrillateur dans la pharmacie la plus proche. Laissez-vous guider par les instructions de la machine pour prendre le relais.

Les brûlures

Brûlure thermiqueBrulure

Si la victime se brûle par les flammes, étouffez le feu avec une couverture puis emmenez-la sous la douche et/ou versez de l’eau tiède en continu au-dessus de la plaie pendant 10 minutes jusqu’à ce que les secours arrivent. Ne retirez pas les vêtements ! Vous risqueriez d’aggraver la plaie en décollant la peau.

Brûlure chimique

Si la victime a été en contact avec un produit chimique corrosif, veillez à ne pas entrer vous-même  en contact avec ce produit. Protégez vos mains, retirez le vêtement ou découpez –le à l’endroit touché pour éviter que la personne ne se brûle davantage. Arrosez abondamment à l’eau pour la débarrasser du produit.

Pour quelqu’un qui aurait avalé un produit, ne lui faites pas boire d’eau. Cela risquerait de le propager dans l’estomac et les intestins. Appelez les secours. Ne le faites pas non plus vomir. Le passage du suc gastrique risquerait de brûler la plaie une deuxième fois.

Le saignement abondant

LorsqSaignementue la personne saigne abondamment, vérifiez  la présence d’un corps étranger dans la plaie. Si vous en décelez la présence, ne le retirez pas ! Vous pourriez causer davantage de dommages. Vous pouvez appuyer légèrement au-dessus de la plaie avec un linge propre pour diminuer le saignement.

Si votre examen ne révèle aucun corps étranger, il faut stopper l’écoulement. Munissez-vous d’un linge propre ou d’un sac plastique (ne vous mettez pas directement en contact avec son sang) et compressez la plaie avec votre paume de main puis faites un pansement sans relâcher la pression. S’il s’agit du bras ou de la jambe,  faites un bandage (une écharpe peut faire l’affaire) toujours sans lâcher la pression.

Allongez la victime au sol pour permettre au sang de circuler dans toutes les parties du corps et recouvrez-la d’une couverture.

Le garot n’est plus recommandé.

-Quelqu’un qui saigne du nez doit pencher la tête en avant et boucher les deux narines.

-Si la personne vomit du sang, ne le nettoyez pas pour que le médecin puisse l’examiner.

-Dans le cas d’une amputation, d’un doigt coupé par exemple, le membre ne saigne pas. Récupérez le doigt dans une protection, placez-le dans une poche de glace ou dans le frigo mais surtout pas au congélateur !

Le dégagement

Dans la plupart des cas, il faut éviter de déplacer la personne pour ne pas aggraver son cas.

Si vous devez impérativement déplacer la victime (incendie…) et que votre condition physique vous le permet, tirez-la par les poignets ou par les chevilles.

Les fractures

En cas de fracture importante, ne déplacez pas la victime. Attendez que les secours arrivent.

Malaise

Le malaise

En cas de malaise, questionnez la personne pour savoir si elle est à jeûn, si elle est diabétique, si elle prend un traitement…Si elle manque de sucre, proposez-lui un verre d’eau sucrée. Mais si elle a besoin d’un traitement particulier, fournissez-le lui à sa demande. Elle se chargera de le prendre elle-même. Ne lui administrez jamais le médicament directement. Il en va de votre responsabilité. Ne lui en proposez pas d’autres. Appelez son médecin traitant si nécessaire.

 

 

M. D.

Illustrations appartenant à l’Institut National de Recherche et de Sécurité : Aide-mémoire Formation des sauveteurs secouristes du travail, 2013                                                                                 

Je m’engage à retirer toute image à la demande de son auteur.

Secours

Voir aussi l'article Comment reconnaître une crise d’angoisse

santé premiers secours heimlich RCP malaise brûlure saignement inconscience étouffement dégagement PLS fracture

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×